Ma rentrée, ou comment chercher du travail tout en en ayant déjà !

Publié le par Sen

Me revoilà. Enfin ! Diront certains. Mais j’avais prévenu, hein ! Je l’avais dit que j’écrirais moins souvent ! Mais que le temps passe vite aussi ! Je ne vois rien passer et j’ai toujours mille choses à faire sur le feu. Alors quoi de neuf ? Et bien après mes extras au Sofitel Vieux Port cet été (voir article précédent) je suis partie en vacances 3 semaines avec mon copain. Notre habituel tour de France depuis que nous sommes exilés à Marseille, qui consiste à changer d’endroit tous les 4 jours et à voir le maximum de gens possible, famille ou amis. Et puis à un moment, il faut bien rentrer. Mais rentrer de vacances à Marseille, c’est pas si terrible, surtout après avoir supporté 4 jours de pluie d’affilée dans le Périgord et un froid tel qu’il a fallu faire du feu dans la cheminée !!! Au mois d’août !!!! Ma bonne dame il n’y a plus de saison.

Bref, je n’ai même pas eu le temps de me demander où j’allais bien pouvoir aller travailler puisque le travail est venu à moi tout seul. Incroyable, je vous dis. Quand on n’a pas l’habitude, ça fait bizarre. En fait, le restaurant d’un hôtel où j’avais fait un extra cet été avait conservé mes coordonnées et m’a proposé de revenir travailler chez eux. Ce que j’ai accepté, contente de pouvoir tester un autre établissement et d’accroitre mon expérience.
Sauf que là, je ne vous direz pas de quel établissement il s’agit, parce que j’ai BEAUCOUP à dire sur le sujet et malheureusement pas en bien. Inutile de dire que je pense ne travailler là bas que provisoirement, mon objectif étant à terme de trouver un poste stable dans un restaurant qui me plaira et me conviendra.
Pour planter le décor, commençons juste par dire que le restaurant vient de se prendre une note TRES en dessous de la moyenne suite à une visite des services d’hygiène. En même temps, quand je suis arrivée le premier jour, j’ai demandé à plusieurs cuisiniers où je pouvais trouver des lingettes propres pour nettoyer les plans de travail et aucun n’a été capable de me répondre… Quant au jour de grand nettoyage hebdomadaire, il n’y en a pas !
La cuisine est immense, il y a tout ce qu’il faut pour travailler correctement, mais… comment dire ? C’est le bordel ! Pur et simple. On a beaucoup de mal à discerner qui travaille où, qui est permanent, qui est extra, qui est stagiaire, qui est là et quand, etc… En fait nous avons affaire à une cuisine où le personnel est composé aux ¾ de commis, qui changent de poste quasi tous les jours. J’ai longtemps cherché les chefs de partie, avant de comprendre qu’il n’y en avait pas (le dernier ¼ du personnel est composé du Chef et des extras !). Donc, en gros, des commis à 900 € ont la charge d’un poste tous les jours différents dont ils ne sentent absolument pas responsables et, à bien y regarder, dont ils ne sont pas sensés être responsables. Le mot d’ordre pourrait donc se résumer à « Passe la merde à ton voisin ».
Quant au Chef, je me pose encore des questions. Est-il démissionnaire ou bien surnage-t-il avec le peu de pouvoir que sa direction lui concède ? Quand j’ai vu la semaine dernière le directeur de la restauration venir lui passer ce qui ressemblait beaucoup à un beau savon au milieu de sa cuisine et devant son équipe, je me suis demandé quel était réellement son rôle ici. Il est assez peu respecté par son équipe qui ne lui reconnaît pas beaucoup d’autorité et se permet (l'équipe, hein! pas le chef) des libertés qui, par comparaison avec le Sofitel Vieux Port par exemple, m’ont choquées : on se balance de la nourriture à la figure façon bataille de purée à la cantine, on écoute du rap sur son portable en travaillant, avec les écouteurs dans le meilleur des cas ou carrément en en faisant profiter tout le monde ou encore on refuse de servir un client arrivé un peu tardivement sous prétexte que c’est l’heure de s’en aller. Sidérant. A part quelques exceptions, peu de cuisiniers ont le souci de ce qu’ils produisent.
Enfin voilà. Je vais tacher de ne pas rester trop longtemps là bas, j’ai trop peur d’y perdre en rigueur et de prendre de mauvaises habitudes !

La semaine dernière j'ai aussi fait un essai de 3 jours dans un resto très sympa pas loin de chez moi, que j’avais repéré il y a plusieurs mois déjà. J'étais en contact avec la gérante depuis un moment et elle m'avait dit de repasser la voir avec un CV à la rentrée. J ’étais super contente, sauf qu'en fait elle me l'a pas dit tout de suite mais elle ne cherchait pas un commis, mais quelqu’un pour remplacer son cuisinier qui s'en va, en d'autres termes, un "chef" qui crée les plats du jour, différents tous les jours (pâtes, viande et poisson et soupe du jour), qui gère les stocks, qui supervise une aide de cuisine... Dommage, mais c'est bien trop tôt pour gérer tant de choses seule, ça ne le fait pas. Mais l’expérience n’a pas été inutile et ces 3 jours m’ont beaucoup appris puisque j’ai été chargée sur 2 jours de créer moi-même les plats du jour et de les réaliser. J'y retournerai sans doute pour faire des extras courant octobre, donc... ce n’était pas du temps perdu!

Commenter cet article

Allison 18/11/2007 12:47

Bonjour Sen,
Je viens de découvrire ton blog, comment dire . .  il est tout simplement génial.
J'ai une question à te poser j'attends ma formation de cuisinière et en attendant je suis allé dans pleins de restaurants pour travailler en extra en temps que plongeuse ou aide de cuisine j'ai donné beaucoup de c.v et encore aucune réponse comment as tu fais pour trouver du travail lorsque tu n'avais pas encore d'expérience dans le métier.
Merci d'avance.
Allison.

MARIE-HELENE 26/10/2007 14:03

Je ne prends pas assez le temps d'aller lire ton Blog, ma chère Sen! Dommage car il est toujours tellement dynamisant!
Bravo encore pour ta façon positive de te battre et d'aimer la vie!!!
(on se voit bientôt???)
Bises
Marie-Hélène

Cigale 09/10/2007 14:54

Alors te revoilà ?J'espère que tu auras encore le temps de réactualiser ton blog par ci-par là !Est-ce que pourras venir au cocktail de "fin d'année"au Lycée hôtelier la semaine prochaine ou bien tu bosses ce soir là ?Vu l'horaire, ça m'étonnerait qu'il y ait beaucoup de cuisiniers, mais nous, les pâtissiers, on sera là !(Et heu, au fait, la recette du gâteau au chocolat trop bon, celui qui n'a pas besoin de cuire ? la recette, la recette !)

dragon breton 03/10/2007 10:56

c'est vrai que ce que tu décris ne donne pas envie d'y bosser, ni d'y manger ! bonne chance pour tes recherches

Corinne 18/09/2007 21:46

Ravie de te relire ;-) Je vois que tu n'es pas restée inactive depuis ton retour de vacances. Tant mieux ! Bon, même si le restau que tu veux anonyme laisse vraiment à désirer. Au moins, cela aiguise ton expérience.