Mes 5 métiers rêvés - n°2, chasseur (se) de tornades

Publié le par Sen

Une conjonction de signes m’a soudainement fait apparaitre cette (brillante) idée d’articles pour mon blog : tout d’abord le site Ma Vie Pro a récemment lancé une série sur les métiers qui font rêver, puis j’ai lu un article dans un magazine sur les métiers de l’archéologie et enfin le hasard de la zapette m’a fait tomber sur un téléfilm allemand à propos d’une tornade dévastatrice qui menace Berlin ! Et c’est de cette formidable suite d’évènements qu’a jailli l’inspiration créatrice !! Hem. Ok, j’en fais trop. Bref.

 

Alors, soyons clair, si tous les métiers que je vais décrire existent vraiment, ils ne sont pas toujours très réalistes, surtout dans ma façon de les aborder, volontairement, euh… onirique ? Idéalisée ? « Bisounourssisée » ??

 

Que ne m’en soucie-je guère, l’objectif de l’exercice est plus de « se lâcher » en libérant son imagination, sa fantaisie et ses rêves les plus fous que de se plomber les ailes à coup de « c’est pas possible », « ça n’arrivera jamais » de « non mais tu crois au Père Noël ma pauvre fille » et autres joyeusetés qui n’aident pas réellement à garder le sourire et à appréhender sereinement aujourd’hui, demain et après-demain !

 

2 – CHASSEUR (SE) DE TORNADES

 

A-orage-Ad-1-ete2000.jpgC’est le moment de me psychanalyser, les tornades c’est une obsession chez moi, ça fait des années et des années que je fais régulièrement ce rêve où je vois une tornade et où je me maudis de ne pas avoir mon appareil photo sur moi ! C’est grave docteur ?

 

Le chasseur de tornade, c’est avant tout un météorologue. Oui, parce que pour savoir où va se poser une tornade sans se tromper de 500 km, c’est mieux d’avoir quelques notions de ce qui se passe dans l’atmosphère ! Et pour y survivre, quand tout ce que l’on souhaite c’est s’en approcher le plus possible, il peut être également utile de comprendre comment le monstre fonctionne !

 

Alors on regarde l’horizon avec un air inspiré, le vent dans les cheveux et on lâche un énigmatique « J’observe un cisaillement des vents en basse pression, le point de rosée est à 17°C, une super-cellule est en train de se former à l’ouest et je redoute un fort mouvement de convection ». Ce qui signifie pour le chasseur de tornades qu’il ne va pas tarder à s’amuser ! Il monte alors dans son gros pick-up rempli de gadgets high-tech et parcoure les routes en scrutant le ciel et l’horizon à la recherche du gros orage qui donnera naissance au fascinant phénomène météorologique. Lequel est bien entendu filmé et photographié, le plus près et le plus net possible !

 

Comme de bonnes images valent mieux que de longs discours, je ne peux pas résister à l’envie de vous montrer cette vidéo, qui a l’avantage d’être filmée par des francophones et où l’on saisit TRES bien toute la dramaturgie de l’instant !!

 


 

Pour ceux qui n’en ont pas eu assez, il y a beaucoup d’autres vidéos sur le site de Dean Gill, météorologue en Suisse et passionné de tornades.

 

Voilà un métier qui décoiffe. On regrettera sa localisation géographique plutôt restreinte aux états du sud des Etats-Unis, ceux qui se trouvent au beau-milieu de la rencontre des courants d’airs froid qui descendent du Labrador et les courants d’air chaud du golfe du Mexique. En plus, c’est pas de chance, là bas tout est désespérément plat et la nature offre une autoroute bien dégagée à toute tornade de passage dans le coin !

 

Il arrive de temps en temps que quelques orages donnent naissance à une tornade en France, mais le phénomène reste assez isolé et peu violent. Du moins, pour l’instant ! L’équivalent de la « Tornado Alley » américaine se situerait en France sur un axe allant de La Rochelle à la frontière belge en passant par l’Ile de France. C’est là qu’ont été recensés les point d’impacts les plus nombreux depuis… 1680 ! Alors, quelqu’un veut un petit brushing ?

 

La vie de chasseur de tornade vous titille ? Je vous conseille :

- « Twister », film de Jan de Bont (1996) avec Helen Hunt et Bill Paxton en chasseurs de tornades

- Bew, le site de la nature insolite. Tenu par un canadien passionné depuis 12 ans. Vous pouvez même accéder à des cartes en temps réel des Etats-Unis qui indiquent les risques d’orages violents !

- D’aller vous installer quelque part dans l’Oklahoma, vous aurez plus de chances !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article