Mes 5 métiers rêvés - n°1, Archéologue

Publié le par Sen

Une conjonction de signes m’a soudainement fait apparaitre cette (brillante) idée d’articles pour mon blog : tout d’abord le site Ma Vie Pro a récemment lancé une série sur les métiers qui font rêver, puis j’ai lu un article dans un magazine sur les métiers de l’archéologie et enfin le hasard de la zapette m’a fait tomber sur un téléfilm allemand à propos d’une tornade dévastatrice qui menace Berlin ! Et c’est de cette formidable suite d’évènements qu’a jailli l’inspiration créatrice !! Hem. Ok, j’en fais trop. Bref.

 

Alors, soyons clair, si tous les métiers que je vais décrire existent vraiment, ils ne sont pas toujours très réalistes, surtout dans ma façon de les aborder, volontairement, euh… onirique ? Idéalisée ? « Bisounourssisée » ??

 

Que ne m’en soucie-je guère, l’objectif de l’exercice est plus de « se lâcher » en libérant son imagination, sa fantaisie et ses rêves les plus fous que de se plomber les ailes à coup de « c’est pas possible », « ça n’arrivera jamais » de « non mais tu crois au Père Noël ma pauvre fille » et autres joyeusetés qui n’aident pas réellement à garder le sourire et à appréhender sereinement aujourd’hui, demain et après-demain !

 

1 - ARCHEOLOGUE

 

fouilles-archeo.jpgC’est mon plus vieux rêve d’enfant. L’archéologue est un mix entre l’encyclopédie sur pattes et l’aventurier globe-trotter. Inutile de dire à quel point Indiana Jones a influencé ma vision du métier !! Si j’étais archéologue, je parlerais couramment latin, grec ancien et tout un tas de dialectes africains, asiatiques ou sud-américains que personne ne comprend. Bon, pour le grec et le latin, avec quelques révisions ça pourrait peut-être s’arranger, j’en ai fait pendant longtemps, mais le reste… !

 

L’archéologue parcoure le monde en détective du passé, faisant revivre les morts et leur histoire. Il découvre des trésors perdus, il perce des mystères à propos de civilisations oubliées ou fait simplement prendre conscience aux hommes d’aujourd’hui d’où ils viennent ! Qui rêve d’archéologie a forcément imaginé un jour être à la place de Lord Carnarvon (au moment où il découvre la tombe de Toutankhamon, hein ! Pas à celui où il meurt dans d’atroces souffrances !) ou encore à celle des paysans chinois qui ont découvert l’armée de soldats en terre cuite de l’empereur Qin !

 

J’ai eu pour ma part la chance d’aller en Egypte, j’étais folle ! J’avais sous les yeux tous ces monuments, pyramides, mastabas (des tombes) que j’avais vu 100 fois dans les livres étant petite. Je suis rentrée dans le temple d’Abou Simbel, j’ai imaginé les 4 Ramsès de pierre se lever de leur siège de pierre, comme dans cette BD de Papyrus. J’ai été fascinée par le masque en or de Toutankhamon (encore lui). Je connaissais par coeur le panthéon des dieux de l'Egypte ancienne. J’ai fait plus de 600 photos. L’Egypte, c’est un pays magique pour les amoureux d’histoire, d’archéologie et de mystères !

 

Mais l’archéologue est aussi un savant, un scientifique rationnel. Il utilise le Carbone 14 pour dater d’anciens ossements, il reconstitue des poteries en laboratoire, il ne dit pas « caca fossilisé », mais « coprolithe » et ne rigolez pas, c’est très important ! Ca donne des indications précieuses sur la faune d’un milieu donné à une époque donnée !

 

En bref, archéologue c’est la classe. Un baroudeur hors normes, un puits de culture à en faire pâlir Frédéric Mitterrand, une profession qui bénéficie de l’image sexy d’Harrison Ford, moi je dis j’y vais de suite ! Qui me suit ??


Vous voulez être archéologue-aventurier de rêve ? Je vous conseille :

 

- La quadrilogie des « Indiana Jones », cultes.

- De jeter un œil sur une mini-série d’animation qui va passer sur Arte à partir de samedi 5 juin à partir de 13h « Les experts de l’archéologie », une présentation originale des métiers de l'archéologie.

- Dans la vraie vie, je vous conseille plutôt l’école du Louvre, ou bien la fac, en histoire et archéologie, plus classique. Et pour encore plus de réalisme, pourquoi pas carrément participer à un chantier de fouilles ? On cherche régulièrement des bénévoles un peu partout en France. Je l’ai fait quand j’avais 16 ans : un site d’habitat mérovingien dans le nord de la France. Z’avez intérêt à être motivés, car la découverte la plus courante que nous faisions était celle de traces de trous de poteaux dans le sol indiquant la présence d’habitations !

 

Rendez-vous demain pour mon 2ème métier rêvé : chasseuse de tornades!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article