Le retour de Sen, 20 ans après. Ou presque !

Publié le par Sen

Longue absence tout ça machin, pas le temps truc bidule… je passe !
La bonne nouvelle, c’est que depuis le temps, des choses à dire, pour le coup, j’en ai ! D’ailleurs, aujourd’hui ce sera trois articles pour le prix d’un ! (Euh, il est encore temps pour les soldes ??)

En fait, j’avais effectivement écrit deux articles récemment, que je n’avais pas encore publiés, car surtout, j’avais d’autres choses plus antérieures à raconter avant… !
Reprenons dans l’ordre. En novembre dernier, je donnais des nouvelles de mes extras en room-service et faisait part de mon ennui relatif dans ce restaurant d’hôtel pas top. Eh bien, j’ai depuis encore passé pas mal de temps là bas… Mais j’avoue que là, ça y est, j’arrive à saturation et envisage de ne plus y mettre les pieds ! Mais j’en dis plus dans l’article suivant, donc…

Non, là ce que je vais faire, c’est plutôt un rapide résumé de ce qui s’est passé depuis la fin de l’année 2007 et sur ce début d’année 2008.

Fin décembre, j’ai fait un truc très sympa : mon prof de chant m’a demandé de prendre en charge moyennant paiement le buffet de sa soirée de fin d’année avec tous les élèves ! Ce que j’ai accepté avec plaisir ! Chouette premier défi. Je n’ai encore jamais préparé de buffet dans un contexte « professionnel ». Je me suis donc occupée toute la journée de cuisiner tartes, cakes, canapés ou salades pour une vingtaine de personnes et apparemment tout le monde a été satisfait et il se peut que j’ai à renouveler l’expérience dans le futur ! Cool !

Autres aspects sympathiques : deux nouvelles interviews ! Une pour l’édition Provence du magazine « Elle » qui devrait sortir en mars et une autre pour une émission de radio intitulée « Cmonjob » qui sera diffusée sur 137 radios un peu partout en France le 22 avril prochain. Je vous tiendrai évidemment au courant quand j’en saurai plus !

Niveau travail maintenant : toujours en extra, toujours principalement dans les deux restaurants d’hôtels dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises. Je me suis cependant inscrite également en agence d’intérim tout début janvier lorsque je sui revenue de ma tournée de Noël nordiste. En effet, pour la première fois depuis que j’ai obtenu mon CAP en juin, je me suis retrouvée sans travail pendant une semaine, tout début janvier ! Juste après les fêtes de fin d’année, il y a une période de creux à laquelle je n’avais pas pensé et les deux restos qui m’emploient habituellement n’avaient pas besoin de moi, ni l’un ni l’autre ! J’ai couru à l’agence d’intérim dès que je l’ai su, mais le temps d’obtenir un rendez-vous pour l’inscription, la semaine s’était déjà quasiment écoulée et lorsque l’agence m’a appelée la semaine suivante pour du travail, j’en avais en fait déjà retrouvé dans mes restaurants habituels ! Et le fait est que depuis que je suis inscrite dans cette agence, je n’ai pas encore eu l’occasion de travailler avec eux ! Ce qui va sûrement changer, vu mon abandon imminent de l’un de mes restaurants employeurs.
Enfin, nous verrons, et il est vrai qu’un peu de changement ne serait pas pour me déplaire, sachant que je commence aussi parallèlement à faire de la « veille » pour trouver un resto où il me plairait de me faire embaucher en CDI, à terme !


Commenter cet article