Le coup de gueule de la semaine

Publié le par Sen

[Aparté préalable] Ayant bien entendu (ou plutôt lu) vos commentaires sur mon blog et plus particulièrement sur mon « J’ai un problème », j’ai décidé de bousculer un peu ma façon de fonctionner et d’arrêter de me prendre la tête pour faire de beaux épisodes fleuves qui se suivent avec force logique et thème principal. Au diable les habitudes et les règles, je vais donc maintenant poster un peu plus au feeling et tâcher de faire plus court plus souvent, puisque cela semble être apprécié. Eh oui, je suis habituellement une grande bavarde et je trouve toujours moyen de faire 3 pages là où certains se contenteraient de quelques lignes… !

Retour maintenant au sujet du jour : Certains d’entre nous dans la promo vivent avec une « indemnisation » versée par le CNASEA pour la durée de la formation s’élevant à 339 € par mois. C’est une HONTE ! Les gens qui suivent cette formation sont en partie des personnes en difficulté d’insertion qui se sont bougé le c** pour s’offrir un avenir. C’est bien mal les récompenser que de les plonger encore un peu plus dans la pauvreté et ça ne va sûrement pas augmenter leurs chances de succès à l’examen. Sans compter que pour info, j’en suis personnellement à plus de 300 € de frais liées au CAP (tenue professionnelle, manette à couteaux, livres scolaires, etc.) et c’est la même chose pour tout le monde…

Mais ce n’est malheureusement pas tout : il est bien entendu interdit aux personnes bénéficiant de cette grandiose allocation d’avoir un job à côté car il n’est pas possible de cumuler cette allocation avec des revenus du travail ! Ainsi, même des extras en restaurant le week-end leur est exclu ! Une assistante sociale a répondu à une de mes collègues de promo en difficulté financière que ce qu’elle avait de mieux à faire, c’était de chercher un job au black
VIVE LA FRANCE, non ?

Commenter cet article

sacafleurs 29/03/2008 23:13

Ouais, les abérations du systeme comme tu dis...Comme je t'ai dit ds un precedent commentaire, mon pere compte monter son restaurant dans un an. En fait il s'est fait licensier économiquement en juin dernier et il s'est dit qu'à 45 ans, autant faire ce kil aimait le plus (en essayant d'en tirer le plus... de sous!). Vu que le licensiement etait economique, il a rien touché les 3 premiers mois. Et apres ben ca a été ANPE et ASSEDIC, et allocs chomage qui vont avec. Seulement ben il bossait sur son projet mais rien faire certains jours, c penible dc il s'est inscrit en intérim et on lui a confié des missions en restauration collective, un bon plus pour son projet le jour où il va voir son banquier, et ca lui permet aussi d'apprendre sur le tas. Avant de faire ca, il a kan meme demandé à l'ANPE si en bossant il toucherait au final (SMIC et allocs additionnés) plus qu'en ne touchant QUE les allocs. On lui a repondu oui mais c'est du flan, il a "perdu" 200 euros ce mois-ci. Et pire, si il continue de bosser au SMIC, ca va devenir son salaire de reference et donc etre sa reference pour les indemnités qu'il recevra les 2 premieres années de creation d'entreprise. Elle est pas belle la vie? J'ai halluciné quand il m'a dit ca... et je pense que ca peut t'interesser pour le jour où tu decides de monter ton propre resto! :)Moi je vais surement aussi opté pour le black, parait ke la moitié des heures se font au black de tte maniere...Et pour revenir au 400 euros que touche ta collègue stagiaire, je comprends maintenant pourquoi à la reunion d'information le president disait que la moitié des inscrits avaient arrêtés en cours d'année... T'es censé vivre comment avec 400 euros par mois? Meme si t'as droit aux APL, ca t'avance pas beaucoup... A se demander si au final ils accordent pas l'entrée à certaines personnes en sachant tres bien qu'elles pourront pas matereillement aller jusqu'au bout de la formation. Paye ton système obsolète!

Imasens 23/11/2006 13:13

Bonjour,Ce post n'a pas un rapport direct avec la page du jour, mais ça y est j'ai tout lu, et je trouve cela super. Et je me décide à passer au "tu" effectivement plus adapté.J'ai particulièrement apprécié la détermination que tu as mises pour réussir à être inscrite. Cela peut donner des idées et du courage à d'autres, pour ne pas se laisser heurter par le premier obstacle.Et puis, j'aime bien aussi la dénonciation des abérrations du système !! Et bravo pour le choix du stage à "Une table au Sud", si cela se fait. Ce genre d'établissement me font rêver ... J'ai souvent salivé en passant devant la carte (aujour'hui ne n'habite plus à Marseille), mais je ne me suis jamais permis d'y manger ... alors que je pense qu'il vaut mieux se priver de 2 ou 3 restos et pouvoir goûter à ce qui ce fait de mieux. En plus, j'apprécie beaucoup les chefs qui renouvellent souvent leur carte. Je pense que c'est une très bonne chose pour toi pour l'apprentissage de la créativité en cuisine. Et puis j'arrête, car c'est ce message qui va finir par être trop long.Bon courage pour la suite !

Sen 23/11/2006 15:16

re-bonjour!Contente de voir que tu as tout lu! Quel courage, je conçois que ça a du être assez long, j'ai noirci des dizaines et des dizaines de pages depuis l'ouverture de ce blog.Pour la Table au Sud, effectivement, c'est parce que je compte bien y apprendre beaucoup de choses que j'ai décidé d'y aller! Ce sera un stage difficile, mais effectivement quand tu vois le type de cuisine et la carte, ça motive!

dragon breton 21/11/2006 08:46

Mon beau-frère qui en formation de reconversion également, n'a plus le droit à rien, résultat, je crois qu'il ne peut même plus avoir de numéro de sécu, étant donné qu'il se forme pour un métier manuel, j'espère pour lui qu'il ne va pas se blesser, je trouve ça dingue !
Dans ton exemple, je ne comprends vraiment pas en quoi des extras le w-e leur posent problème, ils veulent que des élèves abandonnent la formation en cours d'année ou quoi ?!
C'est clair qu'il y aurait des chose à changer dans notre système ! Je m'étonne de moins en moins que des personnes deviennent sdf... :-/

Sen 23/11/2006 15:13

et oui... c'est ça le truc, c'est ce genre de situation finit par être tellement vue et revue qu'elle finit par ne plus étonner personne. Mais la solution de nous appartient malheureusement pas!

4largo 20/11/2006 17:42

Elle m'a fait beaucoup rire (jaune) ta note !En fait j'aurais fait la même la réponse à ta collègue, ça fait partie des abérations du système... D'autres sont encore pires : je ne sais pas si tu as entendu parler du bouquin de Thierry F 44 ans, qui vit du système depuis plus de 20 ans en ayant travaillé seulement 2 ans et demi durant cette période. Celle là aussi elle vaut son pesant d'or ;-)

Sen 20/11/2006 17:57

oui, oui, je suis au courant... j'ai lu ça en prenant le métro un matin, j'ai failli m'étrangler! C'est grâce à ce genre de comportements qu'on ouvre des autoroutes toutes droites aux détracteurs de notre système d'assurance chômage et par extension à tous les systèmes de solidarité sociale... Moi ça me fait honte, je ne pourrais même pas me regarder dans une glace si ça faisait aussi longtemps que je vivais sciemment aux crochets des autres!