A la croisée des chemins

Publié le par Sen

2portes.jpgAprès mon « lâchage » de l’autre soir, je vais tâcher d’être plus précise et aussi (un peu, point trop n’en faut) plus sérieuse sur la façon dont j’envisage mon avenir… Alors, c’est quoi mon plan ? Quelles sont mes idées ?

 

Ayant déjà bien entamée ma phase de réflexion, je peux déjà formuler quelques hypothèses. Plusieurs possibilités, parmi les choses qui m’intéressent et me motivent, s’offrent à moi, et honnêtement, je n'ai pas fait de choix à l'heure actuelle :

 

 

-          Tenter un retour dans le secteur culturel et touristique « classique », (musées ? villes ? offices de tourisme ?)enrichie de mes expériences de ces dernières années, qui m’ont rendue plus lucide, plus mûre, plus réaliste aussi sans doute. Je doute cependant que les temps qui courent aient rendu le marché plus accessible qu’auparavant. Alors serai-je plus capable de faire la différence maintenant que 4 ans en arrière ?

 

-          Me positionner sur une spécialisation spécifique à mon parcours, en créant une passerelle valorisante entre mes deux principaux pôles professionnels, le développement culturel et touristique et la restauration. Cela pourrait passer par la mise en valeur et la promotion du terroir, des produits locaux et de la cuisine locale comme patrimoines culturels et touristiques. Vu la région, il y a potentiel indéniable. Mes cibles pourraient être alors assez vastes : commune ou intercommunalité, associations, structures du monde agricole et paysan, structures culturelles et touristiques classiques, etc… Et puis je ne rejette pas la restauration en bloc, loin de là, c’est juste que je n’ai plus vraiment envie de passer mes journées à faire des sandwiches…

 

-          Monter ma propre activité. Voilà une idée assez séduisante, mais pas encore assez développée pour l’instant. Et puis seule ou à plusieurs ? Et pourquoi pas l’auto-entreprenariat ? Et quelle idée développer ? J’en ai bien quelques-unes, mais rien qui me saute aux yeux comme étant LA super idée pour l’instant. A mûrir, peut-être…

 

-          Tenter la voie artistique ? Et donc chanter pour des cachets ? J’ai aujourd’hui  la possibilité concrète de monter un groupe avec un ami musicien qui envisage de se lancer dans l’intermittence et qui me l'a proposé… Est-ce réellement jouable ? Viable ? Peut-être serait-ce possible couplé avec une autre activité ?

 

J’ai eu aussi d’autres idées que celles-ci dont certaines, sérieusement envisagées ont malheureusement déjà été écartées, définitivement, ou bien reportées aux Calendes grecques (et il ne fait pas bon être en Grèce ces temps-ci !).

 

J’ai eu par exemple bien envie de créer mon activité de chambres et tables d’hôtes. En effet, comme nous cherchions avec mon copain une maison à acheter, j’avais envisagé un moment de me positionner sur quelque chose d’assez grand, avec du cachet et de tout aménager de façon à y créer des chambres d’hôtes. J’avais pensé à tout ! J’y aurais également fait table d’hôtes avec une cuisine exclusivement axée sur les produits du terroir, j’aurais créé un réseau de partenaires avec des producteurs locaux et les circuits touristiques… Bref, dans mes rêves c’était super ! …Sauf que nous habitons en Provence Alpes Côte d’Azur et qu’un tel projet aurait nécessité que l’on gagne au loto ! En effet, trouver une belle maison avec du potentiel pouvait à la limite rester encore à peu près possible selon les secteurs géographiques, mais tous les travaux d’aménagement nécessaires ensuite auraient été parfaitement inenvisageables et hors-budget ! Dommage… Mais sait-on jamais, un jour peut-être, ici ou ailleurs, le budget deviendra peut-être à notre portée…

 

Mais tout ceci n’est pas exempt de doutes, ce serait trop facile ! J’ai CLAIREMENT un parcours atypique et il est très difficile de savoir à l’avance si ce sera un atout ou un handicap. Sans doute un peu des deux ! La France n’est pas réputée pour sa grande ouverture d’esprit concernant la formation et la carrière et les gens qui ne rentrent pas dans les cases doivent se battre plus que les autres pour justifier leur place. Alors l’avenir me dira si j’ai l’opportunité de rencontrer les personnes qui m’ouvriront des portes ou bien si je me heurte désespérément à des murs de béton…ou d'incompréhension!

Commenter cet article

gillot 01/06/2010 15:57



sans aller en grece tu as pres de chez toi les calendes de cassis........ elles sont belles et plus sûres ........- mûrir sûrement puisque tu te poses des tas de questions ..... tu as fait du
chemin....... pas l'école buissonnière ...tu as sillonné pour mieux récolter ....... tu es proche de la récolte  Bon courage tout va aller de mieux en mieux. tu es forte



Sen 02/06/2010 16:41



hahaa! Je t'ai reconnue!! Merci pour le commentaire et les encouragements!!


Tu seras surement parmi les premières informées si il se passe quelque chose!!